Plongée dans le golfe du Mexique

http://liseuse-hachette.fr/sites/default/files/epub_content/623/9782702161623/OPS/cover/cover.jpg
©Calmann-Lévy
(cliquez sur l'image pour voir la couverture en entier)



Titre : Hôtel des muses
Auteur : Ann Kidd Taylor
Édition : Calmann-Lévy
Nombre de pages : 396 pages
Parution : Mai 2017
ISBN : 9782702161616 





Maeve, une biologiste marine, arpente les océans du monde. À l’approche de son anniversaire, elle retourne dans le golfe du Mexique, à l’Hôtel des Muses, fondé par son exubérante grand-mère sur un îlot paradisiaque. Dans ce lieu splendide où elle a grandi, elle veut faire le point sur sa vie. Ce séjour va prendre une tournure inattendue. Dès son arrivée, Maeve ap­prend qu’un nouveau chef a été embauché : Daniel, son amour de jeunesse, avec qui elle a failli se marier sept ans plus tôt. Puis son frère lui annonce qu’il va publier un premier roman inspiré de sa vie amoureuse. Maeve se sent tra­hie, et bientôt, quelqu’un s’en prend aux requins citrons, son espèce favorite… Avec un cadre somptueux, une fine analyse des sentiments et des personnages profonds, Hôtel des Muses est une évocation tendre et touchante du pouvoir du pardon et de la promesse du véritable amour.

Je remercie vivement les éditions Calmann-Lévy pour cet envoi car ce fut vraiment une agréable découverte ! En lisant le résumé, l'histoire me semblait sympa mais assez classique : un beau paysage, un triangle amoureux, des anciennes peines de cœur qui refont surface, un drame familial... Globalement, il y a un peu de tout ça, mais la façon dont l'histoire est écrite, racontée, rend le récit beaucoup moins cliché qu'on ne pourrait le penser.

La première chose que j'ai vraiment beaucoup apprécié dans ce roman, c'est que dès le départ, nous sommes plongés au cœur de l'océan parmi les poissons et les requins que Maeve affectionne tant. La description des fonds marins et de ses habitants est sublime, accompagnée d'une belle conscience morale pour la protection de l'environnement et des animaux. La seul chose que je regrette un peu c'est que l'auteur n'ait pas plus développé la partie où Maeve se bat contre les braconniers qui s'attaquent aux requins citrons. Je pense que le message aurait été d'autant plus percutant. Mais déjà avec ces 400 pages, on réalise à quel point il est important et nécessaire de protéger toutes ces espèces en danger si l'on veut préserver notre beau monde.

En ce qui concerne les personnages, Maeve est une femme indépendante et qui ne s'incline devant personne, ce que j'ai beaucoup apprécié. Bien que personne n'ait jamais compris son admiration pour les requins, elle a été au bout de ses rêves et est devenue une incroyable biologiste marine. C'est aussi une femme qui a été brisée par le passé, que l'on découvre petit à petit au fil du roman, tout en douceur, ou devrais-je dire en douleur. Elle porte énormément de choses sur le cœur, mais ce retour au source dans le magnifique hôtel des muses va lui permettre d'affronter ses démons et de s'affranchir de tous ces maux qui se sont accumulés ces sept dernières années. D'ailleurs, parlons-en de cet hôtel ! Ne serait-il pas merveilleux de passer un séjour dans un lieu consacré à la littérature ? Chaque chambre porte le nom d'un écrivain et est décoré selon les œuvres de ce même auteur. Ce lieu, dirigé par l'originale tante Perri, est une véritable déclaration d'amour à la littérature !

Mais revenons-en aux personnages. Outre Maeve, j'ai adoré celui de Nicholas même si malheureusement on ne le voit que très peu. Par contre j'ai été complètement hermétique à ceux de Robin, le frère de Maeve, et Daniel, son amour d'enfance. Ils m'ont agacé plus qu'autre chose. Heureusement qu'il y avait Hazel, une adorable petite fille de six ans, elle aussi passionnée par les animaux marins, pour ajouter une touche de tendresse et d'humour. 

Ce livre fut donc une très agréable surprise, avec une fin qui m'a beaucoup plu ! Pour moi, Maeve fait vraiment le bon choix, un choix mature, réfléchi. Une belle histoire sur le pardon, la rédemption, l'amour à tous les niveaux. C'est LE roman à lire cet été !

Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

2 commentaires:

Instagram